Publié : 13 février 2008

Voyage en Australie.

Après avoir testé les techniques picturales des hommes préhistoriques, les CP se sont intéressés aux oeuvres de certains de leurs héritiers : les aborigènes.

En effet, nombres d’élèves se demandaient pourquoi les humains avaient abandonnés les productions pariétales.

Eux, avaient trouvé cela plutôt amusant et le rendu plus que réussi...Alors pourquoi ne pas poursuivre l’aventure ?

Quelle ne fut pas, alors, leur surprise d’apprendre que certains peuples ont poursuivi le travail, s’inspirant de ces fameuses réalisations préhistoriques.

Les peintres australiens, et plus précisément les peintres aborigènes, travaillent en effet dans la même optique : sur des supports variés (sol, bois, instruments, toile...) et à l’aide de traits, mais surtout de petits points, ils créent des oeuvres aux teintes chaudes, où s’invite parfois une touche de bleu ou de vert, inspirées par les paysages, les animaux et les matériaux qui les entourent.
Voici notamment les photographies qui ont servi de point d’appui aux réflexions et aux expérimentations des élèves.

Une fois l’observation terminée, il s’agissait donc pour les CP de passer à l’action...Mais attention, pas de précipitation !!!!

Première étape : tracer au crayon à papier et sur du Canson noir (afin que les couleurs ressortent mieux encore) un dessin aux formes géométriques (symbolisant des chemins, des prairies, des rivières, des empreintes...) dans des proportions raisonnables...Un dessin trop petit risquerait, en effet, de rendre le travail de peinture impossible.

Deuxième étape, celle tant attendue... : la mise en couleur !
Afin de rester dans la même veine que nos modèles, nous nous sommes restreints à un petit nombre de couleurs (bleu, blanc, orange, rouge et jaune) et avons détourné un outil plus facile à manier que le pinceau ....Le coton-tige !

Et voici les artistes en plein effort !

Et enfin, après deux séances de peinture....les premières réalisations sont achevées !

Pour les suivantes ? rendez-vous dans quelques jours...certains "artistes" ont encore besoin d’un peu de temps...c’est que c’est assez long de faire tous ces petites points bien serrés et ordonnés.

Et voilà les dernières productions enfin terminées !