Publié : 14 mars 2013

Les oiseaux perdus

Pour clore leur séquence de découverte du monde sur les oiseaux du potager, les élèves de CPa se sont attelés à la mémorisation d’une nouvelle poésie qu’ils vous livrent ici.

Les oiseaux perdus

Le matin compte ses oiseaux

Et ne retrouve pas son compte.

Il manque aujourd’hui trois moineaux,

Un pinson et quatre colombes.

Ils ont volé si haut, la nuit,

Volé si haut, les étourdis,

Qu’à l’aube ils n’ont plus trouvé trace

De notre terre dans l’espace.

Pourvu qu’une étoile filante

Les prenne sur sa queue brillante

Et les ramène ! Il fait si doux

Quand les oiseaux chantent pour nous.

Maurice Carême

Et comme toujours, celle-ci s’accompagnent de quelques illustrations choisies...mais pas d’une mise en voix pour cette fois...la maîtresse étourdie ayant tout simplement oublié de procéder à son enregistrement...celui-ci viendra donc plus tard...